AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Faucheuse ▬

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


avatar


Messages : 16

Message  Sujet: La Faucheuse ▬
  Mer 29 Mai - 19:47

La Faucheuse

I've killed a hundred times

NOMS : La grande faucheuse, la faucheuse.
ORIGINES : Italienne.
ANCIENNETÉ :Des lustres !
ATTRIBUTIONS : La Faucheuse vient séparer le corps de l’âme des morts, selon les époques avec ou sans faux (dont la partie tranchante se trouve à l’extérieur et non à l’intérieur comme l’outil de travail). Elle peut aussi apparaitre aux meurtriers, voleurs (etc) pour les prévenir afin qu’ils retournent dans le droit chemin.
ÂGE : 22 ans.
RÔLE : Dératiseur.



Please allow me to introduce myself

I'm a woman of wealth and taste

A une passante.
La rue assourdissante autour de moi hurlait.
Longue, mince, en grand deuil, douleur majestueuse,
Une femme passa, d'une main fastueuse
Soulevant, balançant le feston et l'ourlet ;

Agile et noble, avec sa jambe de statue.
Moi, je buvais, crispé comme un extravagant,
Dans son œil, ciel livide où germe l'ouragan,
La douceur qui fascine et le plaisir qui tue.

Un éclair... Puis la nuit ! - Fugitive beauté
Dont le regard m'a fait soudainement renaître,
Ne te verrai-je plus que dans l'éternité ?

Ailleurs, bien loin d'ici ! Trop tard ! Jamais peut-être !
Car j'ignore où tu fuis, tu ne sais où je vais,
Ô toi que j'eusse aimée, ô toi qui le savais !
Charles Baudelaire.

La faucheuse est silencieuse, mais susceptible, très susceptible.

Every single one's got a story to tell

From the queen of England to the hounds of Hell

Le moyen-âge, c'est là que j'apparais pour les premières fois, quoique j'avais peut-être déjà fait un passage à l'antiquité... Ouais, les spartiates ça me dit quelque chose...Mais on me prête des origines Italiennes... Attendez, euh... M'enfin bref, on s'en moque de ça, puis ça date. Je suis la faucheuse, donc mon boulot consistait à venir séparer le corps de l'âme des diverses personnes vivante, enfin morte, enfin pas complètement, enfin vous voyez quoi. C'est assez rébarbatif comme travail mine de rien, et pas très gai, mais ça je n'avais pas vraiment besoin de le préciser. Ah parce que non, croyez-moi, Faucheuse ou pas y'a rien de plaisant à faire le sale boulot. Bon j'avoue que personnellement la peur de la mort, la tristesse de quitter sa vie, tout ça j'ai jamais compris. Mais c'est pas pour autant qu'on saute de joie en séparant le corps de l'âme hein, parce que leurs tronches de déterrés c'est vite contagieux. Puis y'a les vêtements, alors là, je suis passée par à peu près tout je crois. D'abord le squelette, ensuite vas-y que je m'enroule dans un manteau noir, déchiré en plus, ce n'est pas très esthétique si vous voyez ce que je veux dire. Le pire reste quand même la faux, la faux, non mais pourquoi ? Vous voyez la taille de ce truc ? Et c'est qui qui se la trimballe tout le temps ? C'est la Faucheuse ! Ça fait les bras, je vous garantis... Puis si tu l'oublies après on te croit pas quand tu dis que t'es la faucheuse. En plus une faux pour séparer l'âme du corps c'est un peu barbare, la méthode de « je te tends la main » passait beaucoup mieux selon moi, ça fait plus accueillant d'ailleurs. J’ai dû revenir au squelette après, c’est toujours mieux que la Faux croyez-moi… Sinon il n’y a pas que des moments désagréable en étant envoyé de la mort, par exemple avec la renaissance des arts j’ai était la muse de nombreux artistes ! Et c’est comme ça que de squelette j’ai pu arborer une image plus humaine, et plus glamour aussi, sexy parfois (surtout avec les poètes en fait). J’adore les robes, c’est vraiment une bonne période, la soie, les belles coiffures, vraiment c’est pas mal.

Bon, ça m'agace de parler boulot, j'ai l'impression d'être une retraitée nostalgique... Ouais, après tout Huis clos c'est un peu une maison de retraite pour les mythes, regardez : moi j'arrive y'a déjà tout le monde de mort ! Je sers pas à grand-chose pour le coup... C'est assez surprenant mais beaucoup ont encore peur de moi, je vais pas les achever une deuxième fois pourtant, enfin y'en a bien un ou deux qui le mériteraient... mais c'est autre chose. Franchement, Huis clos c'est un bon endroit, on se sent moins seul qu'à trancher des âmes c'est sûr ! C'est peut-être de là que vient ma froideur, c'est pas vraiment voulu, j'ai pas l'habitude surtout, mais du coup je suis aussi accueillante qu'une chambre froide...M'enfin bref, ça sert bien, au moins y'a personne pour piailler pendant des heures. J'ai horreur de ça, là, tout ce monde qui papote sans cesse ça me donne des migraines ! Non et puis vois les conversations, en un an t'as fait tout le tour, ceux qui racontent leur vie, ceux qui se plaignent de la moisissure ici et ceux qui passent leur temps à juger les autres. Ok, eux c'est le pire, tu devrais être moins froide, pourquoi t'es si maigre, pourquoi tu souris pas, parle un peu plus, calme tes nerfs, non mais stop ! Sérieusement, si j'étais joyeuse, sourire aux lèvres, bisounours, généreuse, habillée comme un arc-en-ciel... je serais pas la Faucheuse bordel ! Non mais voilà, je suis énervée là, c'est bon je le sens. Et c'est vexant d'ailleurs, qu'est-ce qu'ils ont tous contre le noir ? Puis sourire c'est faire une grimace, c'est moche. Sobre, c'est comment je me définis, pas sobre dans le sens que je bois pas, enfin c'est pas que je bois jamais... M'enfin bref, vous m'voyez, sobre.

Je suis arrivée depuis… Attendez si je me rappelle, mais si, avec le réceptionniste là… Ou peut-être que c’est moi qui ai accueilli le réceptionniste…Vous savez quoi ? On en a rien à faire de quand je suis arrivée, puis ça date. En même temps je suis plus ancienne que la plupart des gens ici présents, ça me vaut d’être bien connu (et mon caractère aussi mais ce genre de choses est à passer sous silence...).



When we meet on the other side

Will you recognize me then

Elle est immobile, le dos droit et les jambes croisées sur sa chaise de bois, dans l'attente d'une prochaine occupation ou quelconque distraction. Pendant ce temps ses cils battent lentement, laissant son regard charbonneux suivre chaque personne croisant son champ de vision. Elle observe. Ses lèvres carmin s'endorment sur sa peau de marbre, étalant leur moue figée elles ne délivrent nul mot. C'est la froide beauté de la mort. Longue, douce et glacée elle pourrait rester des heures à contempler dans un silence mortuaire la foule agitée, attendant seulement qu'une idée traverse son esprit ou qu'enfin quelqu'un vienne lui donner une tâche à exécuter. Pourtant, personne ne s'approche, ils passent sans s'arrêter, détournant le regard de cette statue funeste. Ils voudraient faire halte, les hommes voudraient détailler plus longtemps ces jambes nues, prendre le temps de laisser leurs yeux courir sur ce corps élégant caressé par une chevelure interminable de jais... mais ils prennent peur ; c'est la Faucheuse qui se tient, là, devant eux. C'est impossible d'oublier, d'ignorer qui elle est, constamment vêtue de sombre, la peau plus blanche que les morts et affreusement collé aux os, son regard perçant, chaque élément derrière la beauté de la brune est faite pour rappeler ce qu'elle représente.

La femme en impressionne plus d’un, sans tirer le moindre mot sa présence fait frémir et, intimidant les plus vaillant elle profite du silence qu’elle impose. La faucheuse n’est pas causante aux premiers abords et n’aime pas discuter avec les inconnus, il faut en premier savoir se faire connaitre avant de pouvoir entendre sa voix vibrer le temps d’une tirade. Sans doute certains, devant tant de froideur dégagée, se demandent encore si elle possède bien un cœur, mais la femme ne se gêne pas de prouver sa vivacité lorsque celui s’embrase, prêt à consumer par la colère le premier irritant ses humeurs. C’est un produit inflammable et les plus habitués du Huis clos en sont témoins, chacun pesant les mots avant de les lui délivrer… mais sachez que ce n’est pas seulement par crainte. Les plus vieilles connaissances de la faucheuse savent qu’en vérité, elle n’est pas dangereuse et ne possède aucun pouvoir macabre à craindre. Non, s’ils pèsent leurs mots c’est simplement que perdre les sympathies de la Faucheuse serait regrettable et surtout, peut arriver facilement. Oui, celle-ci est rancunière, ô combien rancunière ! Et l’éternité elle-même ne suffirait pas à lui faire accepter une seule excuse… Il n’y a qu’une seule chance avec la jeune femme et mieux vaut choisir finement son camp quand on sait qu’elle n’oublie jamais.
Loin de ses apparences distantes, elle est -dans l'intimité, quelqu'un de très protecteur, attachée à ceux qu'elle chérit, sa sensibilité à leur égard est décuplée. Ses meilleurs amis la taquinent beaucoup là-dessus, elle qui tente de tout cacher mais qui ne peut s'empêcher d'aimer au même titre qu'elle jongle entre froideur, douceur et susceptibilité, parfois même sans qu'un simple humain puisse en comprendre la raison...


PSEUDONYME

My friends are gonna be there too.



Comment t'es-tu retrouvé dans ce huis clos ? Top site
Quelles sont les trois choses vivantes ou inanimées que tu emmènerais sur une île déserte ? Mp3, une amie, de la crème solaire.
Artiste/groupe, couleur et plat préférés : Y’a trop d’artistes… Sorry. Les couleurs pastelles, et une tartiflette.
Une chanson que tu aimes en remplaçant un mot par vasectomie : Vasectomie damnation ! This is a vasectomie damnation !
Une critique constructive sur Huis Clos ? Non, tout est parfait désolé o/
Pourquoi selon-vous les « ouvertures faciles » ne sont-elles pas faciles ? Parce que ça serait trop facile bien sûr.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

admin • l'oeil du faucon
admin • l'oeil du faucon

avatar


Messages : 113
Mort : Vieillesse.

Message  Sujet: Re: La Faucheuse ▬
  Sam 1 Juin - 19:43

Bonjour et bienvenue au Huis Clos.
(hé en fait on écrit Huis Clos, 8clos c'est juste l'adresse du forum. bon c'est juste anecdotique, ça n'a aucune importance.)
Tout est parfait, je te valide sans plus attendre. N'oublie pas d'aller réserver ton avatar, ta superbe fonction choisie avec amour et ton mythe.
Bon jeu !

HUIS CLOS HÔTEL
Vous avez répondu positivement à notre sollicitation, et êtes par conséquent désormais partie intégrante du Huis Clos.
Nous nous réjouissons bien entendu de compter parmi nous une figure de votre envergure.

Afin d'optimiser l'encadrement des Pensionnaires, nous vous avons attribué la mission de dératiseur.
Nous portons toute notre confiance en vous pour le bon succès de votre entreprise.

Quant à la nature même de notre établissement, nous savons que nous pouvons compter sur votre discrétion.

Sincèrement,
La Direction.



- - - - - - - - - - - - -

oh jennifer tell me where i stand.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


avatar


Messages : 16

Message  Sujet: Re: La Faucheuse ▬
  Sam 1 Juin - 20:27

Ouh désolé pour le 8clos j'ai modifié du coup mais possible qu'il en reste un ou deux, navrée. Puis dératiseur quoi, c'est le job de reve ! Je suis fan x) elle aura vraiment fait que "tuer" toute son exsistance. Merci beaucoup pour la validation Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



Message  Sujet: Re: La Faucheuse ▬
 

Revenir en haut Aller en bas
 

La Faucheuse ▬

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: garçon ! :: Registre :: Âmes-