AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pensionnaires » sept libres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

admin • the bird of paradise
admin • the bird of paradise

avatar


Messages : 31
Mort : Tué par ta mère.
Fonction : Ta mère.
Totem : Ta mère.

Message  Sujet: Pensionnaires » sept libres.
  Ven 10 Mai - 18:31



Death note sur les prédéfinis

Les prédéfinis sont assez libres et sont en partie là pour vous donner un aperçu des personnages que vous pouvez incarner sur Huis Clos.
Si certains peuvent paraître évasifs, c'est pour que vous puissiez y ajouter votre touche personnelle. En cas de véritable doute, vous pouvez toujours contacter le créateur du personnage (et en cas d'absence de réponse, vous pouvez aussi contacter un autre membre du staff plus actif : nous sommes très associatifs). De même, si le nom ou l'avatar du personnage vous bloque véritablement, nous sommes toujours ouverts à la négociation, veillez simplement à ne pas trop en abuser.
De plus, la plupart des prédéfinis pensionnaires (sauf exceptions) n'ont pas été répartis ni chez les Graciés ni chez les Damnés : leur condamnation sera choisie en fonction de votre interprétation du personnage. Pour les mêmes raisons, nous vous laissons le soin de choisir son totem.

prédéfinis pensionnaires
graciés & damnés
Aires Anderson© sailor.
_______personnage pris.

Alfred Humbert© schultz & lula.
_______personnage libre.

Hershel Asher© monsieur.
_______personnage libre.

Jia Zhao© sailor & lula.
_______personnage libre.

Sputnik S. Novak© schultz.
_______personnage pris.

Vadim Morario© schultz.
_______personnage libre.

Vanji Dravid© sailor & lula.
_______personnage libre.

Vera Farron© monsieur.
_______personnage libre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

admin • the bird of paradise
admin • the bird of paradise

avatar


Messages : 31
Mort : Tué par ta mère.
Fonction : Ta mère.
Totem : Ta mère.

Message  Sujet: Re: Pensionnaires » sept libres.
  Ven 10 Mai - 18:34

Aires Anderson • Australien • Gracié • 28 ans • Au Huis Clos depuis un certain temps déjà
A vécu de 1915 — 1998 • décédé d'une hémorragie cérébrale dans son sommeil • mort à 83 ans
Aires
Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'on ne sait absolument pas pourquoi Aires est un gracié. Son comportement plus que désagréable, son impétuosité et son arrogance, font de lui un des pensionnaires les plus infect du Huis Clos. Il faut dire que du haut de ses presque deux mètres et de par sa carrure impressionnante, on n'aurait pas de mal à croire à un ancien tueur en série qui aurait été précipité aux Enfers. Pourtant la vérité est toute autre : en fait, il semblerait qu'il ai vécu une vie plutôt tranquille, c'était même quelqu'un de fort agréable, patient et aimant. Et pour cause, Aires était prêtre. Il a même tout sacrifié par amour pour Dieu, même son vœu le plus cher : fonder une famille. Alors en arrivant au Huis Clos, il pensait être accueilli à bras ouvert par le Seigneur, sauf qu'ici-bas il n'y a pas de Dieu et même le fervent croyant qu'était Aires fut forcé de le reconnaître. Alors il est en colère, en colère d'avoir sacrifié sa vie pour un Dieu qui ne semble même pas exister et il est bien décidé à le faire payer à tout le monde.

Et ? Aujourd'hui il a perdu toute foi et s'est laissé complètement aller. Il est devenu agressif, hautain et n'hésite surtout pas à faire usage de la violence pour s'imposer, si bien que même la plupart des damnés l'évite.

Sweden
AXIS POWERS : HETALIA
Despelived in bars
Despe et Aires se sont très bien trouvés. Pendant que la barmaid prépare des cocktails douteux à tester sur les pauvres pensionnaires, l'ancien prêtre s'accoude au bar pour médire sur tout ce qui passe sous son regard. Oui tous les deux s'amusent beaucoup à rendre la vie au Huis Clos insupportable pour tout le monde et malheur à toute personne qui oserait les contrarier.
Sputnik S. Novakfriendship is magic
Aires et Sputnik sont les antagonistes les plus flamboyants de Huis Clos. Tout chez le cosmonaute énerve le prêtre : cet optimisme agaçant, cette mélancolie irritante, ou ce laxisme à vous donner envie de vous arracher les cheveux. Pendant que Sputnik lui parle de galaxies et de progrès de l'humanité, monsieur Anderson a un rire jaune : où est donc le progrès dans ce pauvre bougre complètement perché ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

admin • the bird of paradise
admin • the bird of paradise

avatar


Messages : 31
Mort : Tué par ta mère.
Fonction : Ta mère.
Totem : Ta mère.

Message  Sujet: Re: Pensionnaires » sept libres.
  Ven 10 Mai - 18:34

Alfred Humbert • damné • Parisien, Xème arrondissement
28 ans • Au Huis Clos depuis deux ans
08/04/1962 — 12/08/2011
mort d’une embolie pulmonaire • 49 ans
Alfred
Ne tournons pas autour du mot : Alfred était un des pires bobos que la Terre aie porté. Il portait des pantalons en chino bio, un bonnet en laine d’alpagas achetés par commerce équitable, mangeait du tofu assaisonné au sel rose de l’Himalaya et écrivait uniquement sur du kraft recyclé. Le rêve de sa vie a toujours été de partir au Cambodge ou en Mongolie avec son sac à dos et trente dollars dans la poche. Non. Vingt. Et toujours, sa fidèle bicyclette hollandaise une seule vitesse. Après avoir fini les études de commerce que ses parents l’avaient poussé à faire, Alfred a décidé de tout envoyer valser pour devenir boulanger. Persuadé des vertus fédératrices du pain (et aidé malgré tout du petit capital parental), il a eu un succès fou et a gagné de nombreux trophées pour le pain Raimu, le pain Pagnol, le pain des Amis, le pain au chocolat blanc.
Grand idéaliste et militant altermondialiste convaincu, Alfred demeure un grand snob malgré tout et un chieur patenté, dès qu’il s’agit de ses petites manies. Ses employés le surnommaient le psychorigide, tant il était insupportable et méprisant avec « cette bande de bras cassés ». Passionné, certes, mais atrocement poseur, cultivant un style négligé avec ses cheveux mi-longs et sa barbe de trois jours, tout en passant des heures devant la glace à se parfumer.
Se délassant au hammam après sa séance de Pilate, il a eu du mal à respirer et est mort d’une embolie pulmonaire.

Et ? Pourquoi ne peut-on pas manger à Huis Clos ? Ni faire du vélo ? Le vent lui fouettant le visage et l'odeur du pain chaud lui manquent atrocement.

France
Axis Powers : Hetalia
Rhadamantheyou can't always get what you want.
Alfred ne cesse de dire à Rhadamante que le modèle capitaliste est en échec et que l’au-delà aussi doit s’adapter. Il se plaint aussi fréquemment du manque de boulangerie, de hammam, de piste cyclable et d’espaces verts. Rhadamante en a plus qu’assez d’entendre ses diatribes pseudo-socialistes et cherche à s’en débarasser coûte que coûte. D’autant plus qu’Alfred est persuadé que c’est de sa faute à lui si sa fille a rejoint les Garçons.
En fait, Alfred a tellement fait chier Rhadamanthe dès son arrivée que ce dernier l'a damné en guise de représailles.
Wagnerdaddy dear, all my life i've been looking for my place in the world.
Alfred était un père exigeant et en même temps fou de sa fille, qu’il ne cessait de pousser vers le haut. Il rêvait de la voir concourir à Top Chef, elle a préféré s’orienter vers l’aviation civile. Désolé de l’avoir quittée si tôt, il fut ravi de la revoir si vite. Avant de comprendre ce que cela impliquait et de s’horrifier de sa mort si jeune. Et comble de misère, elle ne semble pas le reconnaître.
Au moins, ici, elle est cuisinière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

admin • the bird of paradise
admin • the bird of paradise

avatar


Messages : 31
Mort : Tué par ta mère.
Fonction : Ta mère.
Totem : Ta mère.

Message  Sujet: Re: Pensionnaires » sept libres.
  Ven 10 Mai - 18:35

Hershel Asher • Canadien • 20 ans
Au Huis Clos depuis un an
A VÉCU DE 1930 — 1997
Mort d'une overdose • Décédé à 67 ans
Hershel
Hershel a été, est et sera toujours un éternel indécis. Une indécision permanente, lancinante, et pathologique. C'est un vagabond ici, beaucoup le croisent et peu lui adressent la parole. L'homme a peu d'amis, parce qu'il est trop occupé à se demander s'il faut emprunter le couloir de gauche ou de droite ; bleu ou saignant ; sur quelle touche du piano appuyer, sur laquelle ensuite. Comprenez, pour un type pareil, à quel point tisser des liens avec les autres pensionnaires semble du domaine de l'impossible. Dans le monde parfait de Mr Asher la vie serait une ligne droite, un tunnel, un pont, un chemin de pointillés à suivre soigneusement ; et tout ce qui serait nécessaire à la poursuite de son voyage lui serait balancé de la droite ou de la gauche, ou simplement posé au sol devant lui. Une entité supérieure le bichonnerait en l'aidant indirectement, et lui se contenterait d'ingérer, d'accepter ou d'enfanter ce qu'on lui donnerait. Sans aucun questionnement, sans aucune tourmente. Une utopie linéaire.

Il se souvient d'une vie routinière, car tout changement impliquait un choix. Les siens allaient vers toujours plus de stabilité, de contrôle.

Au Huis Clos, Hershel se sent mal.

Et ? Il s'en remet souvent à son totem pour prendre des décisions, et lui parle comme à un être humain. Inutile de dire qu'il serait complètement désemparé sans.

Quand et comment es-tu arrivé à Huis Clos ? Le 4 Juillet 1997, à 67 ans. N'a pas su choisir entre s'enfiler un petit verre de cognac et prendre son somnifère.

Seta Souji
Persona 4
Vera Farronlove it or leave it
Hershel et Vera sont juste, tout le monde est d’accord sur ce point, adorables. Mais adorables jusqu’à l’écoeurement. Il semblerait que le Huis Clos entier soutiennent leur couple. Mais bien sûr, Vera et Hershel ne sont pas ensembles. La première raison, c’est qu’Hershel est mort à 67 ans, et bien qu’il soit revenu à ses 20 ans, ce point là ne cesse de le gêner. La seconde, c’est qu’Hershel demeure incapable de prendre une décision dans sa mort comme dans sa vie, et que devenir plus proche de Vera, c’est un contrat à durée indéterminé, potentiellement pour l’éternité, ce qui est assez effrayant.
Et le pire, c’est qu’il en aurait presque envie.
Andycrème, ou écru ?
Au départ, Hershel a accepté sans réflechir la proposition d’Andy de redécoer sa chambre, avant de se rendre compte qu’il n’en avait pas — ce qui le plongea dans des affres de culpabilité terrible pendant plusieurs jours. Comment, devant la motivation du Garçon, couper court à ses projets ? Mais il s’est rendu compte qu’Andy se fichait un peu de sa chambre, ce qui l’a déjà plus mis à l’aise. Il examine toujours sérieusement ses plans de déco farfelus et franchement moches, et éprouve toujours une réelle difficulté à choisir entre un sol en cuir de zébu et carrelage orange et vert citron. Tant mieux, car dans l’affaire, il a gagné un ami agréable en la présence du grand artiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

admin • the bird of paradise
admin • the bird of paradise

avatar


Messages : 31
Mort : Tué par ta mère.
Fonction : Ta mère.
Totem : Ta mère.

Message  Sujet: Re: Pensionnaires » sept libres.
  Ven 10 Mai - 18:36

Zhao Jia • Chinoise (Hong Kong) • 31 ans
01/01/1982 — 13/05/2013
Tombée dans le coma
Son totem est une montre
Jia
Jia n'est pas morte, elle est tombée dans le coma. Son existence au Huis Clos est rythmée par les tac-tics réguliers de la montre qu’elle porte au poignet et qui tourne à l’envers ; à la fin du compte à rebours, la montre s’arrêtera et Jia sait qu’elle devra alors retourner sur Terre. Seuls les Mythes et quelques Garçons sont au courant ; elle sait que beaucoup de pensionnaires donneraient cher pour prendre sa place et elle ne veut pas leur infliger de peine.
Jia est très intelligente. Elle a été diplômée de robotique avec trois ans d’avance, et une place assurée dans l’un des meilleurs centre de recherches du monde. Son enfance est allée vite, vite, au rythme des écoles pour surdoués et de la compétition acharnée. Après tant d’années à entendre parler de notes, de QI, de capacités et de meilleur tout le temps, Jia en a eu assez de ce système absurde, qui juge sur un seul critère et écrase les moins adaptés. Elle a voulu voir ce que donnait la vie avec une autre échelle de valeur, et elle a tout plaqué.
Déshéritée par ses parents, libre de choisir que faire de sa vie, elle est devenue chauffeuse de taxi. Peu glorieux, ça avait au moins le mérite de lui faire rencontrer des gens, des vrais, et c'est un travail qui lui a plu. Au Huis Clos, elle est très sociable et est capable d’engager la conversation avec n’importe qui et de s’intéresser sincèrement à lui. C’est une qualité qu’elle n’a découverte vraiment que sur le tard ; pendant ses études, le contact humain n’était pas vraiment prédominant.
Elle se demande parfois avec un frisson si elle ne préfère pas Huis Clos ; les gens y sont beaucoup plus égaux, d’une certaine façon. Mais non, se reprend-elle, toute sa vie reste à vivre à la surface.

! La durée de temps qu’il reste à passer à Jia au Huis Clos est à définir par son joueur.

Soi Fon
Bleach
Wagneri want to drive you through the night
Jia conduisait une hôtesse de l’air française, fatiguée, après un long Paris-Hong-Kong, à son hôtel où elle devait fêter son anniversaire avec le reste de l'équipe de bord. Il pleuvait des cordes, un conducteur de poids lourd a dérapé, le taxi s’est retournée. L’accident qui l’a plongée dans le coma hante Jia, rongée par la culpabilité en se demandant ce qui est arrivé à sa passagère.
Elle ne l’a pas encore reconnue dans les traits d’une certaine cuisinière.
Vanji Dravidsomewhere beetween waking and sleeping
Vanji a des yeux particuliers. Elle a su tout de suite la condition particulière de Jia, ainsi est-elle la seule pensionnaire au courant. C’est parce que Vanji non plus n’est pas vraiment d’ici. Malgré leurs situations particulières, les deux parlent beaucoup et de tout sauf Huis Clos. Elles sont très bonnes amies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

admin • the bird of paradise
admin • the bird of paradise

avatar


Messages : 31
Mort : Tué par ta mère.
Fonction : Ta mère.
Totem : Ta mère.

Message  Sujet: Re: Pensionnaires » sept libres.
  Ven 10 Mai - 18:47

Sputnik Sergeï Novak • damné • Russe • 31 ans
On ignore depuis combien de temps il est au Huis Clos tant cela fait longtemps
Il dit venir du 23e siècle • Mort dans l'espace
Sputnik
Sputnik est une légende à part entière. Nombre de pensionnaires en ont entendu parler, mais personne n'a vu son visage. Ce que l'on sait, c'est que Sputnik est un menteur. Les arrivants les plus frais arrivent de deux-mille-treize, alors pourquoi ce dangereux cinglé continue à affirmer qu'il vient du futur ? Ça doit être l'effet de tout ce qu'il prend au fumoir, souffle-t-on derrière les rideaux. Et pourtant, un tendre accent berce ses consonnes graves quand il parle ; on ne peut que faire confiance à cette ombre mythique du Huis Clos. La tranquillité, la bienveillance et la générosité de Sputnik font douter sur les bruits qui courent sur lui. Pourquoi un homme tel que lui s'obstinerait-il à raconter des salades ?
Le concerné s'en fiche littéralement et jouit du reste de son existence au fumoir. Il ne faut pas se fier à son aspect tête-en-l'air : il a une excellente mémoire et peut encore vous parler de tous les détails des grandes dates de l'Histoire bien qu'il soit un des pensionnaires les plus anciens.

Et ? Il sort rarement du fumoir, mais il connaît mieux l'hôtel que la plupart des garçons.

Quand et comment es-tu arrivé à Huis Clos ? Sputnik, autrefois génie de l'astrophysique, a été cosmonaute : un accident survenu en plein vol coupa court à son parcours précoce.

BONUS un gif parce que je trouve qu'il résume assez bien Sputnik.


Heiwajima Shizuo
DRRR!!
Aires Andersonfriendship is magic.
Aires et Sputnik sont les antagonistes les plus flamboyants de Huis Clos. Regardez cet ancien prêtre, frustré, glacé jusqu'aux os par sa propre méchanceté ; et regardez le tranquille satellite, silencieusement en orbite dans son nuage de fumée. A tous les arguments les plus amers d'Aires, Sputnik répondra par un sourire mélancolique. Monsieur Novak aime beaucoup la compagnie d'Aires, mais la réciprocité n'est pas assurée.
Doctor Martensnow i wanna sniff some glue
Le docteur lui a dit qu'il a un cancer aux poumons : avec tout ce que Sputnik inhale, il serait plus approprié de diagnostiquer quinze cancers aux poumons. Le docteur a beau lui dire de passer le reste de sa "vie" au zoo ou à un autre endroit plus sain, Sputnik reste terré dans son fumoir. D'ailleurs le docteur peut dire ce qu'il veut, mais lui aussi passe ses journées à se détendre au fumoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

admin • the bird of paradise
admin • the bird of paradise

avatar


Messages : 31
Mort : Tué par ta mère.
Fonction : Ta mère.
Totem : Ta mère.

Message  Sujet: Re: Pensionnaires » sept libres.
  Ven 10 Mai - 18:47

Vadim Morario • Estonienne • 22 ans
surnommée la détective
28/06/1968 — 03/12/1990 • Décédée de pauvreté
Son totem est un objet d'une grande valeur
Vadim
Vadim est une clocharde.
Pour parler en termes respectueux, disons qu'elle fait la manche dès qu'elle en a le temps. Les gens sont très pudiques en ce qui concerne l'intégrité individuelle, alors ils pensent qu'elle fait partie du personnel et qu'elle rassemble des fonds pour la charité et les orphelins. Et la pudeur ou l'intégrité ou les autres trucs de riches, Vadim ne connait pas : elle enfonce son nez dans son vieil imperméable et cache ses longs cheveux dans un feutre d'homme. On reconnaît de loin Vadim grâce à son chapeau et les gens s'empressent de cacher leurs bijoux parce qu'elle ne parle pas très bien anglais ni français ni espagnol ni quoi que ce soit. Mais Vadim cherche la liberté, et elle est prête à tout. On peut comprendre pourquoi elle cache ses jolis cheveux dans son grand col : elle veut pouvoir fureter et inspecter chaque coin de l'hôtel incognito. Et tant qu'elle n'aura pas percé chaque mystère du Huis Clos, elle n'arrêtera pas.

Et ? Vadim est souvent prise pour un homme, elle ne contribue d'ailleurs pas à effacer cette image. Si quelqu'un vous saute dessus avec une grosse voix qui roule les R, il faudra pas vous étonner.

Comment es-tu tombé au Huis Clos ? Vadim est décédée à la suite d'interminables heures supplémentaires à son atelier de couture clandestin. Elle n'a d'ailleurs pas réalisé son propre décès et est persuadée qu'on l'a enfermée dans un hôtel avant de procéder à son expulsion.

une jeune femme
avec un chapeau
pensionnaires & garçonssilent alarm
Pour l'incognito, c'est raté. Il faut savoir que même un bon déguisement ne peut cacher une grande exubérance. Vadim parle très bruyamment et se fait remarquer partout où elle passe : du fait de son aspect louche, on pense que c'est une voleuse, et qu'elle essaye de dérober les totems des pensionnaires - ces clichés ne semblent pas vraiment la choquer. C'est pourquoi Vadim est aussi célèbre dans l'hôtel : elle doit passer son temps à se cacher pour ne pas se faire attraper par le staff.
Wagnercome as you are
Wagner et Vadim s'entendent très bien parce que toutes les deux sont convaincues du fond du cœur que le Huis Clos est un hôtel tout à fait normal. Wagner s'enquiert souvent de ses nouvelles et lui demande si son enquête avance : la détective répond qu'elle aurait besoin d'un bon repas chaud pour continuer sur cette voie difficile. On peut dire qu'elles sont très intimes. Fréquemment la cuisinière la couvre pour essayer de blanchir sa réputation : elle doit bien être la seule qui fait confiance à cette pauvre Vadim.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

admin • the bird of paradise
admin • the bird of paradise

avatar


Messages : 31
Mort : Tué par ta mère.
Fonction : Ta mère.
Totem : Ta mère.

Message  Sujet: Re: Pensionnaires » sept libres.
  Ven 10 Mai - 18:48


Vanji Dravid • Indienne • 16 ans
19/03/1997 • toujours vivante • Sans totem
Vanji
Vanji n’a jamais questionné l’existence de l’Ailleurs.
Dans sa famille, quelqu’un y est toujours allé. Ça va de soit. Quand elle était petite, à l’heure de la sieste, au lieu de s’endormir, elle passait une petite porte dans son esprit qui la menait dans un long couloir sombre. Elle en avait peur. Puis en grandissant et en en parlant avec ses parents, elle a compris que ce n’était pas qu’un rêve.
Vanji peut aller à Huis Clos dès qu’elle le veut ; parfois même, elle s’assoupit et y rentre par erreur. Au début, elle explorait tout ; maintenant, elle préfère parler aux gens dans la réception. Ceux de son village savent qu’elle est medium, comme ceux de sa famille avant elle, et on vient souvent de loin lui demander de transmettre des messages — même ceux qui n’y croient qu’à moitié.
Parmi les vivants, elle est vive, bruyante et drôle. Au Huis Clos, elle est grave et peu loquace. Elle prend très au sérieux sa mission d’intermédiaire, mais elle n’en parle pas ouvertement. Elle n’a pas peur de la mort. Elle est habituée à la côtoyer, et elle au moins sait ce qui l’attend. Ceux qui l’intriguent le plus à l’Hôtel, ce sont les Mythes. Elle ne trouve pas beaucoup d’occasions de leur parler.

+ Le dernier medium de la famille avant elle, c’était son grand-père, mort avant sa naissance. Elle sait qu’il doit être au Huis Clos, mais elle ne l’a jamais trouvé. Certains jours, elle le cherche encore.

! Vanji a donc une vie sur Terre. Vous ne jouerez que ses voyages à Huis Clos, mais prenez le en compte dans vos rps.
Elle est par défaut dans le groupe des graciés.

Korra
Avatar: the legend of Korra
Hadèsall my friends are bad kids.
Vanji est amoureuse d’Hadès. Elle connaît son mauvais caractère par le portrait en creux que font de lui les Pensionnaires à qui elle parle. Son côté sale gosse lui donne un certain charme, trouve-t-elle. Mais la voilà qui vieillit tandis que ce dernier restera à jamais à 15 ans, et cela la terrifie. D’autant qu’il la connaît à peine.
Jiasomewhere beetween waking and sleeping
Jia n’est pas vraiment morte, et sans savoir comment, Vanji en a tout de suite pris conscience. Les deux se parlent beaucoup, souvent de choses très banales, et presque jamais du Huis Clos. Vanji aimerait pouvoir communiquer aux proches de Jia de ne pas la débrancher, mais elle n’a pas les moyens de joindre un hopital de Hong Kong pour qu’on ne la croit pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

admin • the bird of paradise
admin • the bird of paradise

avatar


Messages : 31
Mort : Tué par ta mère.
Fonction : Ta mère.
Totem : Ta mère.

Message  Sujet: Re: Pensionnaires » sept libres.
  Ven 10 Mai - 18:48

Vera Ida Farron • Anglaise • 17 ans
Au Huis Clos depuis un huitième de siècle
A VÉCU DE 1966 — 1984
cancer de la peau • Décédée à 18 ans
Vera
Vera est une de ces petites Anglaises chétives aux genoux cagneux et au teint de lavabo. Elle sourit sans raison particulière et dit bonjour aux pensionnaires, car Vera, c'est le petit rayon de Soleil au teint de faïence et aux yeux coquelicots. On lui attribue des vertus euphorisantes, et un enthousiasme dépassant les capacités humaines : elle est en effet la seule graciée à s'extasier sur le tournoi de croquet du Vendredi, ou l'atelier tricot.

Si la petite Farron apprécie autant sa mort, c'est avant tout parce qu'elle a appris à chérir sa vie. Peu de gens le savent, mais elle a passé le plus clair de ses jours à l'hôpital, à déambuler la blouse au corps, et à saluer le personnel médical de leur prénom. Elle a grandi là où elle est née, et parfois il lui prend l'envie de regarder par les fenêtres. Le dehors. Parfois en elle germe l'envie de partir, puis elle se retourne et hume la douce odeur du dedans. Le parfum du clos, celui qu'elle a toujours connu et la rassure. Elle est morte là où elle est née.

Le parfum du huis clos lui était familier, avec une pointe d'étrange en plus. Les gens étaient plus ou moins les mêmes, mais il y avait aussi et surtout ce désir désespéré de divertir tant bien que mal. Elle aimait ces vaines tentatives de tromper le temps, elles lui rappelaient son passé.

Au final, l'existence de Vera était monstrueusement répétitive.

Et ? Elle a appris à jongler avec 8 balles grâce à Frisé, le clown qu'elle a connu de son vivant. Elle est aussi passionnée par les sciences de la santé, fréquentations oblige.

Quand et comment es-tu arrivé à Huis Clos ? le 17 Mars 1984, à 18 ans, stade terminal du cancer de la peau.

Kagura
GIN TAMA
Hershel Asheris this it?
Vera et Hershel s’entendent parfaitement. Vera sait le rassurer, Hershel sait la réconforter. Leurs conversations comme leurs silences vont de soi. Ils passent leurs journées infinies ensemble depuis un certain temps, à parler, à se promener dans l’Hotel, à tuer le temps — qui passe extrêmement vite quand ils sont tous les deux. Ils pensent souvent qu’ils ont de la chance de s’être trouvés.
Vera est presque amoureuse d’Hershel, mais elle craint que ce ne soit pas réciproque. Être son amie lui suffit, ou bien est-ce ce qu’elle se dit.
Erynieand she dances with the shadows and she's hard to see when the lights come on
Vera était fascinée par Erynie. Elle l’admirait autant qu’une femme peut en admirer une autre plus belle et plus étrange, avec un mélange de jalousie et d’attirance. Il y avait quelque chose dans sa silhouette insaisissable, dans ce flambeau vivant qui l’attirait comme un petit insecte nocturne. Elle était toujours intriguée par ses absences et sa présence singulière. Jusqu’à ce qu’un jour, elle ait le malheur de surprendre l’allumette dansante au zoo.
On ne sait pas vraiment ce qu’Erynie lui a fait, mais Vera en garde un souvenir terrifié et met en garde tous les nouveaux arrivants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



Message  Sujet: Re: Pensionnaires » sept libres.
 

Revenir en haut Aller en bas
 

Pensionnaires » sept libres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: garçon ! :: Registre :: Corps-