AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 She's a Woman, You Know what I Mean || Hel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 


avatar


Messages : 5

Message  Sujet: She's a Woman, You Know what I Mean || Hel
  Ven 16 Aoû - 3:02

I Need Some Sleep
It Can't go on Like This

NOMS : Hel ou Hela ou Hella.
ORIGINES : Mythologie nordique.
ANCIENNETÉ : Croyances nordiques ancestrales préchrétiennes – Ere viking.
ATTRIBUTIONS : Déesse des morts - Elle conduit la moitié des guerriers, dont notamment ceux qui ont eu une mort paisible (dans leur lit, etc) vers leur vaisseau (il était de coutume d'envoyer les corps sur une sépulture en forme de navire, et Hel a pour pouvoir de les transformer magiquement en "vrais" navire). Elle les oriente alors sur le courant d'une des douze rivières (Elivagar) en fonction de leur destination.
ÂGE : 18 ans.
RÔLE : Entretien des jardins


I Tried Counting Sheep
But there's one I always miss


« We march the streets at night
Looking for a thrill, looking for a fight
Like it was the first day of the rest of our lives
Then the bricks began to fall
And we can see the cracks along the wall
We didn’t know it couldn’t go on forever
All we are is broken glass
Thrown to the floor we were never meant to last
And all we are are empty shells
Try to pick us up you’re gonna cut yourself
We believe that we can go on forever
Forever»

 " Je voudrais lui montrer combien je l’aime, combien il est important pour moi seulement la seule chose que je sais faire c’est pleurer."


” Pourquoi donc détestez-vous la mort quand celle-ci ne fait que copier la vie ? ”

« They’ll try to take your pride
Try to take your soul
They’ll try to take all the control
They’ll look you in the eyes
Fill you full of lies
Believe me they’re gonna try
So when you’re feeling crazy
And things fall apart
Listen to your head
Remember who you are
You’re the one
You’re the unbreakable heart »

” Hel aurait pu être un ange, que jamais elle n’aurait quitter l’enfer. ”


Everyone says I'm getting down too low
Everyone says : “you just gotta let it go”

Le plafond. C’est le plus ancien souvenir que j’ai et le plus précis d’entre eux. Huis Clos pour moi se résume à un plafond, on voit les gens qui y passent encore et toujours, toute la vie de ces morts était et est écrouée par le plafond. Mon existence est aussi dirigé par lui, il nous retient tous ici et d’aussi loin que je me souvienne il m’a toujours obsédé. En tant que mythe je suis une personne respectée, puisque bien évidemment c’est nous qui gérons tout, et on doit punir les uns, récompenser les autres, faire le ménage et patati patata… C’est monotone et je comprends que beaucoup d’entre nous commence à déserter leur poste et à laisser l’hôtel se décrépir. J’ai toujours cherché à faire de mon mieux pour satisfaire tout le monde, seulement on s’en lasse et on inverse punir les bons et récompenser les mauvais. J’ai vu l’hôtel quand il brillait encore de milles feux et maintenant il me semble juste mourir, et prendre la même couleur grise que mon visage, en fait je me demande juste, si mon histoire à un sens ou si c’est le passé qu’il reste à écrire. Je ne me souviens plus du nombre de gens que j’ai vu passer sous mes yeux, ceux qui ont encore toute leur tête et ceux qui l’ont perdu. J’éprouve une affection particulière pour le second cas. Je me souviens n’avoir jamais vraiment aimé quelqu’un comme la définition humaine le veut, mon seul amour est, peut-être, cet hôtel. Parfois j’ai l’impression d’être prise dans la tapisserie, d’être seulement un élément de décoration. Et tout comme l’hôtel je pourris. Je n’en suis pas fière, je préférerais resplendir que tout le monde vois la puissance de ma hache. L’ombre et la lumière me divise. Comment pourrais-je décrire ma vie ici, je ne sais même pas si autre chose que les murs se souviennent de moi… Mais moi je me souviens d’eux… Parfois.

Une fois je me souviens qu’il y avait un garçon, il était jeune et nouveau et j’étais ancienne et habitué à cette atmosphère. Il m’avait demandé où il était… La peur c’était emparé de moi, je ne suis pas quelqu’un de timide, mais ses yeux m’avaient touché comme une lame empoisonnée. Je ne lui ai jamais reparlé.

Une autre fois je me souviens d’une jeune fille qui avait perdu son totem, elle paniquait, il n’était pourtant qu’à cinq mètres d’elle. Il est vrai que je ne suis pas la mieux placer pour juger les personnes qui paniquent pour un rien. Elle semblait si désorientée, si fragile, je ne savais pas si je devais ressentir pitié ou dégoût envers cette petite créature qui semblait se perdre sur la moquette du couloir. Doucement je suis passée à côté d’elle, tapant dans son totem pour qu’il roule jusqu’à elle. Je n’ai pas prit la peine de vérifier si elle l’avait reprit. Elle non plus je ne l’ai jamais revu, si ça se trouve j’avais inventé ces souvenirs pour me raccrocher à quelque chose, peut-être que nous oublions tout à partir d’un certain temps. Que nous basons nos croyances du passé sur un tissu de mensonges. Après tout qui sommes-nous pour savoir, seulement des dieux du passés… Nous ne sommes rien d’autre que de la poussière prisonnière entre deux morceaux de verre.

Il était clair que l’hôtel ne me portait pas dans son cœur, mais moi je l’aimais, l’aime et l’aimerait toujours.  Je sais que ma mission originale, d’après les rumeurs, devait être de faire traverser les gens de la vie à la mort. Pourtant je n’ai jamais touché une barque ou un navire de ma vie. Je ne sais plus, je ne veux peut-être plus penser au passé et me contenter du présent. Mon histoire n’a pas de commencement elle a toujours eu lieu en enfer, j’envie les vivants et pourtant je ne voudrais en aucun cas prendre leur place. Je me satisfais de mon enfer tant que je peux faire semblant de sourire comme toujours. Pour conclure, les seules choses importantes dans mon passé sont le plafond qui nous couronne et les tapis qui nous portent.

Je ne veux plus. Je ne peux plus, tout n’est qu’un château de cartes dans ma mémoire. C’est juste… Si fragile, pourquoi on me force, on me force ou était-ce ma volonté de me souvenir, d’essayer d’être normal aux yeux des autres… De toute façon le passé n’est rien ici, personne ne pourra le changer, et l’avenir n’est qu’un fantasme qui nous poursuit sans cesse. Seul le présent compte à Huis Clos.

I'm in too deep
And the wheels keep spinning 'round


Qui suis-je ? Oh pardon… Je ne l’ai pas dit plus tôt, je suis tout et rien à la fois comme beaucoup d’entre nous ici, je ne pense pas avoir besoin d’expliquer pourquoi on existe. Nous sommes là pour satisfaire les besoins d’une hiérarchie supérieure ni plus, ni moins. Je ne devrais pas être ici si j’en crois les dires et pourtant j’y suis et heureuse en plus. Heureuse d’être dans les murs, de n’être qu’une façade du bâtiment. Oui je sais que c’est une contradiction assez forte qu’il y a entre moi et ce que je devrais être d’après les écrits. Une jeune femme, à moitié dans la lumière de la vie et à la moitié dans les ténèbres de la mort. Seulement moi je suis entièrement dans le noir comme en témoigne ma peau grisée par le temps. Je me demande si je fais peur aux autres ou bien est-ce juste moi qui ai peur des autres. Je ne saurais le dire et je suis seulement une enfant ici, bien que je sois ici à toujours et à jamais je ne suis pas la plus vieille des immortels, ou du moins je n’ai pas  la maturité de certain.

Je me sens souvent seule, ça ne me déplait pas toujours et même souvent ça m’arrange je me concentre sur les taches à exécuter, ça occupe. La lassitude et le plus gros problème de l’hôtel j’aimerais en sortir voir à quoi ressemble les autres lieux de la vie, ce décrit dans les légendes qui me décrivent est-ce qu’il y a encore des gens qui se souviennent qui nous sommes sur terre ? Parce que moi je l’oublie. Je ne fais que naviguer entre différents états de végétation, avec des pauses où je m’occupe des pensionnaires comme des plantes. Voilà l’hôtel est une grande serre on en est les jardiniers, on arrache les mauvaises herbes et arrose les fleurs, essayant vainement de faire en sorte que l’endroit soit jolie. Et on recommence tout les jours comme si le travail de la veille n’avait jamais existé. Je ne m’en plains pas, j’aime ce que je fais et ce que je vois, je dis juste que c’est ennuyeux. J’aime l’ennuie mortel de l’hôtel.

Parfois je tourne pour changer ma vision du monde, je cherche de nouvelles couleurs dans la tapisserie, de nouveaux motifs sur les tapis et des nouvelles fissures au plafond. Les autres habitants sonnent comme des étrangers pour moi, je ne parle pas beaucoup et me satisfait à ma propre compagnie, ce n’est pas tellement dérangeant d’être seule on peut réfléchir dans le silence. Un silence de mort comme toujours, ce n’est pas que je fuis les autres c’est juste que je suis bien plus à l’aise pour me parler dans le miroir que face à une vraie personne. Je pense que ça me fait un peu peur, même les humains me font peur alors que ça ne devrait pas être le cas. Je fais mon devoir de distribution de punition et de récompense à distance la plupart du temps, pour éviter que les gens me voient trop près d’eux. Je suis sûre que n’importe qui peut avoir le dessus sur moi, avoir une hache ne fait pas de moi la reine des enfers. Il n’y a personne qui domine Hui Clos, l’hôtel est un peu à tout le monde et à personne à la fois, c’est mieux ainsi ça nous évite de tourner encore et encore… Pourtant nous savons, je suppose, qu’il y a des gens au dessus, que même nous nous ne sommes que des pantins d’une entreprise bien plus grande encore et pour me préserver de tout risque j’obéirais toujours aux missions qui m’ont été donné pour l’éternité.

Hoist the colours
If Freedom was Lost

Comment t'es tu retrouvé dans ce huis clos ? Par un membre dont j’ai perdu le pseudo.
Quelles sont les trois choses vivantes ou inanimées que tu emmènerais sur une île déserte ? Les deux personnes que j’aime le plus et un moyen de partir.
Artiste/groupe, couleur et plat préférés : Marina and the diamonds || Rose – Vert || Guacamole
Une chanson que tu aimes en remplaçant un mot par vasectomie : That Vasectomie, he’s a motherf*cking monster but I love him… Yeah I love him.
Une critique constructive sur Huis Clos ? Je connais une bonne compagnie d’échafaudage si vous voulez refaire la façade.
Pourquoi selon-vous les « ouvertures faciles » ne sont-elles pas faciles ? A cause de  la sécurité enfant… C’est toujours la faute des enfants.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

admin • the eyes of mars
admin • the eyes of mars

avatar


Messages : 80
Mort : Noyade.

Message  Sujet: Re: She's a Woman, You Know what I Mean || Hel
  Sam 17 Aoû - 7:33

Bonjour et bienvenue au Huis Clos !
Excuse-nous (moi) du retard, les vacances rendent le staff aussi vivant que leurs personnages. Voilà une fiche agréable

HUIS CLOS HÔTEL
Vous avez répondu positivement à notre sollicitation, et êtes par conséquent désormais partie intégrante du Huis Clos.
Nous nous réjouissons bien entendu de compter parmi nous une figure de votre envergure.

Afin d'optimiser l'encadrement des Pensionnaires, nous vous avons attribué la mission de vous occuper des jardins.
Nous portons toute notre confiance en vous pour le bon succès de votre entreprise.

Quant à la nature même de notre établissement, nous savons que nous pouvons compter sur votre discrétion.

Sincèrement,
La Direction.


Si ta fiche est terminée comme j'en ai l'impression, signale-le à la suite et je te validerai.



- - - - - - - - - - - - -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://8clos.forumactif.com


avatar


Messages : 5

Message  Sujet: Re: She's a Woman, You Know what I Mean || Hel
  Lun 19 Aoû - 16:29

Voilà, normalement j'ai apporté les dernières modifications ~ ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

admin • the eyes of mars
admin • the eyes of mars

avatar


Messages : 80
Mort : Noyade.

Message  Sujet: Re: She's a Woman, You Know what I Mean || Hel
  Sam 24 Aoû - 7:52

Validée mademoiselle !




- - - - - - - - - - - - -

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://8clos.forumactif.com

Contenu sponsorisé



Message  Sujet: Re: She's a Woman, You Know what I Mean || Hel
 

Revenir en haut Aller en bas
 

She's a Woman, You Know what I Mean || Hel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: garçon ! :: Registre :: Âmes-