AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le masque se brise — Elizabeth White

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

avatar


Messages : 1
Mort : Accident de voiture inexpliqué
Totem : Élastique

Message  Sujet: Le masque se brise — Elizabeth White
  Mar 1 Oct - 18:10

Le masque se brise
Elizabeth White

NOMS : Elizabeth White
PAYS : Amérique
OCCUPATION : Danseuse et acrobate dans un cirque.
VIE : Née et décédée dans le Bronx. (2/4/70 — 12/30/89)
MORT : Accident de voiture inexpliqué.
ÂGES : 18 ans
ANCIENNETÉ : Une année.
TOTEM : Élastique.
JUGEMENT DERNIER : à remplir après passage d'un membre de l'équipe sur la fiche.


Le bébé alouette ne retrouve plus son nid, dans le grand champs de blé il pleure...
Et le masque tomba.
J'ai appris à cultiver la haine. L'homme n'est voué qu'à la trahison. Mais soyez intelligent, portez fièrement votre masque et plantez le couteau avant qu'un n'atteigne votre dos. Soyez le bourreau et non la victime. Agissez en premier. Le mal que vous ferez empêchera celui qui serait venu. Jouez l'ange, incarnez un rôle. Incarnez l'innocence, la pureté. Dites ce qu'ils veulent entendre, ne vous dévoilez pas. Oui, c'est difficile. Difficile de ne jamais pouvoir se confier, faire confiance. Mais ne faites jamais cette erreur. Oubliez toutes ces conneries que sont l'amour, la passion, l'amitié, le bonheur. Vous savez ce que le monde possède ? Seulement de la perversion, de la mesquinerie... Ne vous laissez pas sombrer. Agissez. Tuez avant d'être tué. Blessez avant d'être blessé. Frappez. Courrez. Fuyez. Mais ne vous retournez jamais.

Je suis quelqu'un de doux, sensible, sincère, joyeux, souriant, agréable, amical. C'est ce que tu vois.
Je suis quelqu'un de brisée, seule, détruite, tourmentée. C'est ce que je suis.

Et si je laissais tomber mon masque ? Et si j'hurlais un bon coup ? Et si je refermais mes blessures ? Et si... Je cessais d'être ce que je ne suis pas.. ?

Elizabeth est un ange. Un ange détruit.

...Il appelle sa mère mais n'a en guise de réponse... Mais n'a en guise de réponse...
Mon reflet dans le miroir désirait me briser.
Elizabeth est née le 2 avril 1970 dans le Bronx. Elle a vu le jour deux minutes après sa sœur jumelle, Suzanne. Les deux bébés étaient identiques, de vrais copies conformes. Confiées à un orphelinat dès leur naissance et adoptées très peu de temps après par un directeur d'un grand cirque, « Le cirque du bonheur », afin de pouvoir les utiliser dans son numéro de la boîte magique et autres illusions, les petites filles ne furent jamais séparées.
En grandissant, les enfants étaient les meilleurs amies du monde. Vêtues des mêmes vêtements, jouant ensemble, elles restaient côte à côté toute la journée et la nuit. Des cheveux bruns coupés en un carré court, elles grandissaient dans un milieu joyeux, entourées des jongleurs, dresseurs, clowns et autres acteurs du spectacle.
Le patron du cirque était un gros homme à moustache, ne s'intéressant qu'aux affaires de ses spectacles. Il entraînait les jumelles afin de les perfectionner dans leurs numéros. Elizabeth senti sa sœur s'éloigner peu à peu d'elle, sans savoir vraiment pourquoi. En vérité, Suzanne voulait que la scène lui appartienne à elle seule. Elle désirait plus que tout au monde que les regards soient rivés sur sa personne. Elle souhaitait être la fierté du patron. Alors qu'elles s’entraînaient ensemble à faire quelques numéros, différentes petites acrobaties, Suzanne se débrouillait beaucoup mieux que sa sœur. Faisant en sorte de faire tomber cette dernière ou de l'handicaper, le patron ne vit simplement que le talent de Suzanne et, très fier de sa fille adoptive, lui offrait de jolies cadeaux afin de la récompenser de son travail. Elizabeth devint une ombre, se faisant peu à peu oublier, se laissant écraser par toute la tendresse et l'attention que le patron vouait à sa sœur. Les filles grandirent, et afin de rester sous les projecteurs, Suzanne commença à truquer le matériel de sa sœur, lui crevant les roues de son vélo, lui cassant ses talons... Elizabeth tombait à chaque répétitions et se trompait sous le regard noir de sa jumelle. Elle essayait tant bien que mal de silencieusement s'améliorer, de faire des efforts, mais leur père n'avait d'admiration que pour Suzie. La jeune fille se plaignit du non-talent de sa sœur, l'accusant de gâcher les numéros. Elle convaincu le patron, déjà homme sans grand cœur, de se débarrasser d'Elizabeth afin d'avoir la scène pour elle seule. Il enferma alors la jeune fille dans un vieux bâtiment non utilisé. La pauvre fille vit sa liberté s'envoler, et avec elle les doux rayons du soleil. Ruée de coups lorsqu'elle ratait un numéro, Suzie n'en avait que faire. Elle continuait de truquer le matériel d'Elizabeth afin de rester la préférée. Elle était une star à présent. Elizabeth avait le dos lacéré par les coups de fouet qu'elle gagnait, et l'envie de vengeance se fit de plus en plus sentir. À cause de l'égocentrisme de sa sœur, à cause de son envie de devenir la star du cirque, elle l'avait détruite. Elle eut tout le temps nécessaire afin d'entretenir sa haine. Les jumelles venaient de fêter leurs seize ans, Suzanne avec un bon gâteau, Elizabeth derrière les barreaux. Un jour, alors que le spectacle se terminait et que les deux sœurs allèrent se changer, Elizabeth emporta avec elle le fin couteau du lanceur. Et c'est silencieusement... Derrière les lourds rideaux des coulisses... Qu'elle égorgea sa sœur de sang froid, l'empêchant de crier avec sa main libre. Le cadavre fut bien évidemment retrouvé, et les suspicions se posèrent sur elle. Mais qu'importe ? Le patron n'avait pas du tout l'envie de voir son cirque fermer à cause de cette histoire. Cela lui ferait perdre de l'argent. Il se débarrassa du corps et Elizabeth devint la préférée. La star sous les projecteurs. Elle mourut deux années plus tard, d'un terrible accident de voiture. C'était inexpliqué. Peut-être une vengeance de sa jumelle, brûlant dans les flammes de l'enfer ?
...Que le bruissement du vent. Pauvre enfant perdu, il ne retrouve plus sa maison... 
...Tu es comme le bébé alouette, perdu dans le champs de blé.»
À première vue, Elizabeth est une jeune fille calme, discrète, passant inaperçue. Les gens ne la trouvent pas désagréable, appréciant même sa compagnie. La jeune fille s'entend bien avec grand nombre de personne, du moins, en apparence. En vérité, elle ne cessera de trouver moyen de vous briser, vous détruire, vous piétiner, vous regardez gentiment agoniser. Après tout, vous n'êtes rien. Vous êtes misérable. Oh bien sûr, en face elle sera votre amie. Toujours souriante, avenante et prête à vous aider. Mais cette image n'est qu'un leurre. Elle essaie juste de mieux vous connaître afin de savoir où frapper pour vous anéantir. Purement et simplement. Pauvres petites âmes, votre manipulation est tellement simple.
Elizabeth ne se pose pas vraiment de question sur cette endroit. L'enfer peut-être ? Après tout, qu'importe ? La seule chose pesante serait ce sentiment d'insécurité nuit et jour. Et c'est à trop penser que les problèmes arrivent. Toujours agir dans l'ombre. Retenez bien cela.
La jeune fille pense quelques fois à sa vie passée. Rarement mais ça arrive. Mais cela ne lui amène que plus de colère, de haine, de rancœur. Elle regrette ce qu'elle était avant. La nouvelle Elizabeth ne saurait connaître le bonheur. Mais pourquoi le chercher lorsqu'on est mort ?
My friends are gonna be there too
I'm on the highway to Hell

Comment t'es tu retrouvé dans ce huis clos ? De forum en forum.
Quelles sont les trois choses vivantes ou inanimées que tu emmènerais sur une île déserte ? Une corde. Un paquet de granola. Un paquet de pépito.
Artiste/groupe, couleur et plat préférés : Bruno Mars / Bleu ciel / DE TOUT.
Une chanson que tu aimes en remplaçant un mot par vasectomie : La La La vasectomie.
Une critique constructive sur Huis Clos ? J'en ais pas.
Pourquoi selon-vous les « ouvertures faciles » ne sont-elles pas faciles ? Parske ils se foutent de nous !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Le masque se brise — Elizabeth White

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: garçon ! :: Registre-