AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La mort est devenue un état permanent - DD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Invité
Invité



Message  Sujet: La mort est devenue un état permanent - DD
  Mar 21 Mai - 19:43


DAISY - DAY - DANDELION


Aux crocs venimeux et gluants,
A l'ombre de vos centrales, je crache mon cancer.


Daisy Dandelion est morte pendue, à l'âge de 19 ans. Pour la petite histoire, si on traduit elle s'appelle Marguerite Pissenlit. Quel nom de merde Sans doute la raison de son suicide.
Son totem est une marguerite séchée, offerte pas son unique prétendant, le hic c'est qu'une fois damnée - a cause de sa haine féroce envers les roux- elle est devenue allergique aux fleurs. Entendre son prénom la fait éternuer.



Je donne un coup de brosse à mon squelette.
Moi, je vous dis : " bravo " et " vive la mort ! "


Day est méchante. Et elle le chante. Non sérieusement, Day vous détestera, surtout si vous êtes roux, que vous avez des fleurs quelque part ou que vous êtes tout simplement devant elle. Day ne veut pas d'amis. Day veut des ennemis, des gens à détruire, des gens à déchirer. Si vous la frappez ? Quoi de mieux, elle en redemandera encore.
Day se lamente, Day désespère : ni vivante ni morte, elle ère, frustrée. Elle aurait tout simplement voulu crever. Et maintenant ? Elle espère juste trouver un moyen d'en terminer avec tout ça.
Day se noie dans l'alcool, bourrée du jour jusqu'au soir elle se demande comment son corps peut supporter Ni nourriture ni sommeil et pourtant le vin coule dans ses veines, remplaçant petit à petit son sang. Tristesse. Non. Haine.
En fait Daisy aurait du s'appeler Détestée.

INEXISTANTE • INTELLIGENTE• INEXISTANTE • CORIACE • INEXISTANTE
MECHANTE • ALCOOLIQUE • SUICIDAIRE • VIOLENTE • INSULTANTE


Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



Message  Sujet: Re: La mort est devenue un état permanent - DD
  Mar 21 Mai - 19:43



Andy, chéri, dis moi oui_
Day déteste Andy Andy déteste Day. C'est violent, c'est écœurant, c'est effrayant. Daisy trouve son art ridicule, grossier, merdique, et le détruit à coup de pieds. Elle crache sur ses peintures, réduit en morceaux ses sculptures. Et puis il y a les lustres. Parlons-en des lustres C'est tellement jouissif de les faire tomber.
En contre partie Daisy se fait traiter de grosse. de moche. de laide. Se fait frapper, parfois, un peu. Et elle aimeça; Ca la fait rire, ca la fait vivre. Elle le trouve tellement pitoyable et à vomir.
"Mais dis moi Andy, tu serais pas un peu roux sous tes cheveux violets ?"
Pourtant y a des choses qui ne trompent pas. des regards, des sentiments. Un attirance ? Non. Jamais. Plutôt crever une deuxième fois.
"Mais dis moi Day. C'était pas tes lèvres sur les siennes ?
-Quoi ? Jamais."


Ivan, Ta gueule Staline
Ivan le Russe, Ivan le Terrible Daisy l'aime bien. Un peu. Pas beaucoup. Mais c'est déjà trop. Accoudés au bar à se bourrer la gueule pour oublier on ne sait quel passé les deux ivrognes parlent philosophie et culture. Sa passion à Daisy ? Faire des allusions à Harry Potter. Faut dire qu'elle a eu le temps de savoir la fin de la saga contrairement à l'idiot communiste. Alors elle le fait rager, doucement, lentement, savourant l'effet produit.
"Hey communiste !
-Ta gueule
-Roh râle pas Dimitri
-C'est Ivan
-N'importe quoi, tous les russes s'appellent Dimitri Ou Yuri."


Doc. Martens, Sunday Bloody Sunday


Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat, vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et accumsan et iusto odio dignissim qui blandit praesent luptatum zzril delenit augue duis dolore te feugait nulla facilisi.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité



Message  Sujet: Re: La mort est devenue un état permanent - DD
  Mar 21 Mai - 19:43


Sophie, Tu es presque sobre, devant ton whisky

Styx, tu me dégoute. A vomir.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat, vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et accumsan et iusto odio dignissim qui blandit praesent luptatum zzril delenit augue duis dolore te feugait nulla facilisi.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetuer adipiscing elit, sed diam nonummy nibh euismod tincidunt ut laoreet dolore magna aliquam erat volutpat. Ut wisi enim ad minim veniam, quis nostrud exerci tation ullamcorper suscipit lobortis nisl ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis autem vel eum iriure dolor in hendrerit in vulputate velit esse molestie consequat, vel illum dolore eu feugiat nulla facilisis at vero eros et accumsan et iusto odio dignissim qui blandit praesent luptatum zzril delenit augue duis dolore te feugait nulla facilisi.
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Messages : 21

Message  Sujet: Re: La mort est devenue un état permanent - DD
  Jeu 23 Mai - 16:25

bonjour.
j'ai des cookies.
ne me virez pas de tout de suite. /camion

J'aime beaucoup le personnage et je pense que Sophie et elle pourraient être bonnes amies. Non ceci est une mauvaise blague. Quoiqu'elles sont effectivement amies dans mon idée. Bon je m'explique parce que je sens que je m'embrouille. Sophie est une bourgeoise aux idées formatées, pleine de préjugés qui la poussent à se méfier de tout ce qui ne lui ressemble pas. Et Daisy a quelque chose à ses yeux de différent, d'unique. C'est pour ça qu'elle l'aurait approchée la première fois. Sophie est craintive avec les gens, mais il y a une dimension chez Daisy qui la rend spéciale : en effet, Daisy semble occupée par des sentiments forts (la violence de sa haine la fascinerait), presque palpables tandis que Sophie est plate, sans reliefs, insipide derrière ses airs grandiloquents. C'est pour s’approprier ce torrent d'émotions, cette fureur dans l'âme, que Sophie aurait parlé avec Daisy la première fois. Et se serait fait envoyer paître. MAIS SOPHIE EST TENACE HAHA. Donc je te propose une relation plutôt ambiguë, le genre de relation dont on ne veut pas et dont on dépend paradoxalement. Je veux dire : elles se détesteraient un peu, mais elles se connaissent si bien entre elles et depuis si longtemps qu'elles se rendraient parfois compte que quand tout le monde a déserté leur côté, il ne reste plus que l'autre pour écouter. Sophie serait fascinée par Daisy et jalouse à l'extrême, presque à la haïr, tout en la considérant comme une de ses plus proches amies. Du genre à se plaindre et à se mettre sur la tronche quand elles sont ensemble (Sophie étant particulièrement susceptible, Daisy n'aurait pas de mal à la vexer) mais à se chercher quand elles s'ennuient ou se sentent mal. J'aime aussi beaucoup l'idée qu'elles ne se fassent pas de cadeaux durant leurs confessions : Sophie n'a pas de tact, et Daisy est insultante donc je les imagine bien se jeter à la figure leurs quatre vérités tout en sachant qu'elles arrivent à le supporter parce que la critique vient de l'autre, et non de quelqu'un d'ordinaire.
J'ai fait un pavé.
Bon.
J'espère que ça te plaira ou t'inspirera.
Bisous I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Invité
Invité



Message  Sujet: Re: La mort est devenue un état permanent - DD
  Ven 24 Mai - 14:17

oooh ;; merci *prends les cookies*
Non sérieux, déjà sache que j'adore Sophie alors que tu vienne me demander un lien arg <3

Donc ensuite. Je ne pense pas que Day va considérer Sophie comme une amie. De toute façon Day ne veux pas d'ami. Après ça pourrait évoluer vers le futur.
Après ce dont tu peux être sur c'est que OUI Day l'aura envoyer paitre. Je pense que dès le début, quand elle l'aura entendu se plaindre au début de sa mort. Day l'aura prise en grippe dès le début et l'aura démontée pièce par pièce, renversant son verre de cognac sur ses vêtements pour qu'elle se taie un peu.
Et puis elle aurait vu Sophie changer petit à petit, accepter le fait que OUI ON EST MORT. Du coup elle aurait commencé plus ou moins à la tolérer, puisque cette dernière semble attirée par la haine viscérale que porte Day au monde <3 et genre jvois bien les deux assises au bar, en train de se bourrer laggle (du moins pour Day) et genre ça finit toujours comme tu dis en balançage de 4 vérités à la tronche. Et c'est ça que Day aimerait un peu chez Sophie, qui lui ferait penser unpeu à Rufus, c'est ce côté à venir toujours la voir, à pas la lacher, à dire la vérité, à ne pas mentir et à accepter le fait que Day puisse la trainer plus bas que terre et le fait qu'elle lui rende la pareil (je sais pas si c'est clair désoléééééé ;;;;;;;; )


enfin voila en gros je pensais à tout ça <3 ?
Revenir en haut Aller en bas


avatar


Messages : 21

Message  Sujet: Re: La mort est devenue un état permanent - DD
  Sam 25 Mai - 16:33

Oh oui au bar en train de boire. C'est un étrange effet secondaire dû à une surexposition aux apéritifs dînatoires mais Sophie tient très bien l'alcool /sort. J'aime beaucoup l'idée que Day l'attaque dès le début, quand elle était déprimée. Je n'ai pas grand-chose à redire ; j'adore l'association d'une suicidée agressive et alcoolique avec une bourgeoisie pleureuse et insensible. HAHA. I love you



- - - - - - - - - - - - -

avatar par Lula (merci beaucoup !)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



Message  Sujet: Re: La mort est devenue un état permanent - DD
 

Revenir en haut Aller en bas
 

La mort est devenue un état permanent - DD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: garçon ! :: Journal :: Vies-